La sagesse au travail : entretien avec Chip Conley

Administrator
5 868 Vues

Interview with Chip Conley.jpg

 

Nous sommes ravis d'accueillir Chip Conley dans le Community Center pour qu'il nous fasse part de ses réflexions sur la relation entre la sagesse et le travail, et sur la façon dont la communauté d'hôtes Airbnb a contribué à influencer sa carrière. L'investissement de Chip – entrepreneur de longue date dans l'hôtellerie, conseiller stratégique d'Airbnb, auteur et porte-drapeaux des hôtes – auprès de notre communauté a des racines profondes et un impact durable. Son nouveau livre, « Wisdom@Work: The Making of a Modern Elder  », promet de repenser l'idée du vieillissement comme l'occasion de partager ses connaissances et d'apprendre à nouveau. Il sera disponible en anglais le 18 septembre et dans d'autres langues au cours des prochains mois.

 

Q : Vous vous consacrez à l'hospitalité et à la communauté d'hôtes Airbnb depuis de nombreuses années. Comment ce travail vous a-t-il inspiré la sagesse dont vous faites part dans votre nouveau livre ?

R : Tout d'abord, je dois dire que la communauté d'hôtes me manque. Au cours de mes quatre années passées au sein de la direction de l'entreprise, j'ai aimé voyager autour du monde pour apprendre au contact de nos hôtes. Un vieux dicton dit : « La connaissance parle, mais la sagesse écoute ». Eh bien, j'ai trouvé que notre communauté d'hôtes est composée d'oreilles expertes, mais également de remarquables contributeurs. La « sagesse de la foule » (notre communauté internationale d'hôtes) m'a beaucoup appris et j'espère qu'elle se sentira représentée dans mon nouveau livre, qui explique pourquoi le monde a besoin de valoriser la sagesse dans un monde de plus en plus dominé par la technologie.

 

Q : Quels enseignements de votre approche de la sagesse les hôtes peuvent-ils appliquer à leurs propres expériences auprès des voyageurs ?

R : C'était vraiment fascinant d'avoir deux fois l'âge des employés moyens d'Airbnb pendant mes cinq ans et demi dans l'entreprise (la dernière année et demie en tant que consultant). J'ai fait de mon mieux pour être le meilleur des porte-drapeaux de notre communauté d'hôtes et, en particulier, de ceux qui sont un peu plus âgés. Brian et ses cofondateurs sont très sensibles au fait que ce sont les hôtes de 50 ans et plus qui reçoivent les meilleurs scores de satisfaction des voyageurs Airbnb parmi toutes les catégories démographiques. Il peut y avoir plusieurs raisons à cela : plus de temps à consacrer à l'accueil des voyageurs, une plus grande intelligence émotionnelle (une caractéristique fondamentale des bons hôtes) à mesure que nous vieillissons et peut-être un engagement à plus long terme envers l'activité d'hôte comme moyen de générer un revenu pour sa retraite. Je ne pense pas qu'un groupe d'âge ait le monopole de la sagesse, mais c'est une qualité que l'on peut cultiver et récolter au fil du temps.

 

Q : Chez vous, comment le concept de l'hospitalité a-t-il évolué, ou non, quand vous aviez 20 ans, 30 ans, 40 ans et au-delà ?

R : Lorsque j'ai créé Joie de Vivre Hospitality vers mes 25 ans (en 1987), c'était alors l'une des toutes premières entreprises de boutiques-hôtels aux États-Unis. Nous étions la preuve qu'un nombre croissant de voyageurs recherchaient une expérience hôtelière plus personnalisée et locale. Il est intéressant de noter que nous avons changé l’appellation de nos agents de réception, qui de « réceptionnistes » sont devenus « hôtes ». Cette notion d'hospitalité coule donc dans mes veines depuis 32 ans. Au cours de mes 24 années comme PDG de cette société, nous avons créé 52 boutiques-hôtels. Dans le même temps, il est devenu évident que les grandes chaînes hôtelières mondiales voulaient elles aussi ressembler davantage à des boutiques-hôtels (plus d'attention portée à la décoration intérieure, de meilleurs restaurants et bars, un accent mis sur les expériences locales). Quand j'ai rejoint Airbnb en qualité de responsable de l'hospitalité et de la stratégie mondiale, j'ai considéré la nouvelle vague du partage de logement un peu comme celle des boutiques-hôtels, mais à grande échelle cette fois. En effet, la technologie a permis à Airbnb de s'emparer de l'hospitalité locale et de l'appliquer à l'échelle mondiale. Quand Brian Chesky m'a proposé de rejoindre la société il y a cinq ans et demi, il m'a demandé : « Comment aimeriez-vous démocratiser l'hospitalité ? ». Et je pense que c'est ce qu'Airbnb et notre incroyable communauté d'hôtes ont fait.

 

Q : Quel conseil donneriez-vous à un nouvel hôte qui débute ?

R : Nos meilleurs hôtes à travers le monde possèdent un mélange d'organisation, de convivialité et d'empathie.  Ce sont des qualités différentes, et certains hôtes peuvent être meilleurs dans certains domaines que d'autres, mais ceux qui les maîtrisent toutes (parfois c'est un couple qui combine toutes ces qualités) connaîtront un franc succès.

 

Q : Quelle est la prochaine étape pour vous, Chip ? Qu'attendez-vous de cette nouvelle année ?

R : Je continue d'être conseiller stratégique auprès de Brian et de l'équipe de direction. Le processus d'écriture de Wisdom@Work m'a aidé à réaliser que beaucoup de personnes d'âge intermédiaire et au-delà désirent repenser leur vie et leur carrière, mais aussi à quel point nous avons peu de ressources pour soutenir les gens au moment de la prise de conscience du milieu de vie. J'ai donc créé la première école de sagesse du milieu de vie au monde, la Modern Elder Academy, qui propose un espace et des outils pour commencer à repenser l'expérience de toute une vie de ses étudiants. C'est un campus situé en bord de mer à une heure au nord de Cabo San Lucas, dans l'État de Basse-Californie du Sud, au Mexique. Je fais donc mon retour dans le secteur de l'hébergement. Nous y recevons des gens venus du monde entier.

 

Pour en savoir plus sur le livre de Chip et sur la Modern Elder Academy, rendez-vous sur son site Web.

Étiquettes (1)
12 Réponses

Re: La sagesse au travail : entretien avec Chip Conley

dans
Shawinigan, Canada
Level 1

Cet article est très intéressant!  Je crois que le concept moderne d’hebergement tel que Airbnb ouvre la voie à un acceuil attentionné et sage pour le voyageur et valorisant pour l’hote. 

Re: La sagesse au travail : entretien avec Chip Conley

dans
Les Sables-d'Olonne, France
Level 1

Je pense aussi , qu’être présent pour recevoir le voyageur et avoir une petite conversation avec lui . Par exemple lui expliquer ce qui est le plus intéressant dans la ville . Et être là à son départ possède ce côté conviviale que vous souhaitez . C’est pourquoi je ne comprends pas ce besoin de mettre des codes et  , ou le voyageur doit arriver seul et partir sans voir personne a de conviviale . 

Re: La sagesse au travail : entretien avec Chip Conley

dans
Toulon, France
Level 1

Je suis personnellement heureuse de partager mon appartement durant mon absence chez moi.

Avec la chance de pouvoir confier l'accueil à une amie de confiance,  je peux rendre service à des personnes venant du monde entier

Qui peuvent communiquer avec moi en appréciant mon décor et être accueillis par ma co-hôte qui les guide dans leur séjour et leur apporte chaleur et précieuses informations. 

Re: La sagesse au travail : entretien avec Chip Conley

dans
Paris, France
Level 2

Hôte depuis 2010 à Paris il est évident que de recevir chez soi en bed and breakfast des personnes est tout ca fait différent que de louer un logement.

En facilitant son système réservation au fil des ans malheureusement Airbnb à perdu en transparence! 

Des tests qui ont réservé trop vite ne se rendent pas compte avant d'arriver qui le sont dans une formule chambre d'hôtes et inversement quand j'ai voyagé Airbnb en chambre d'hôte une seule fois jai vu mes hotes....sinon c'était une chambre seule avec du matériel disponible pour le petit déjeuner mais aucune rencontre...dommage.....

 

 

 

Re: La sagesse au travail : entretien avec Chip Conley

dans
Les Herbiers, France
Level 1

Hello

Nous sommes hôtes depuis 3 années maintenant et je peux dire que nous avons fait de belles rencontres.  Nous sommes présents avec une formule bed and breakfast pour recevoir nos voyageurs au sein de notre maison.

Nous ne ferions pas autrement car ce concept nous ressemble' accueillir en toute convivialité. C'est avec bonheur que nous recevons les remarques suivantes " nous n'avons pas envie de partir ", "on voudrait rester plus longtemps","c'est  comme à la maison " ou bien "on attend avec impatience ce qu'il y a de prévu au petit déjeuner "...

Il y a aussi le réciprocité. Certains voyageurs nous ont fait des cadeaux lors de leur séjour ou bien nous ont invité à venir chez eux. Le mot communauté peut alors prendre tout son sens.

Re: La sagesse au travail : entretien avec Chip Conley

dans
Saint-Étienne, France
Level 2

C'est la 2ème année que nous proposons notre appartement/terrasse comme gîte et je peux dire que cette expérience est concluante car nous avons des contacts très intéressants avec nos voyageurs...

Comme nous logeons au dessus du gîte, nous avons l'occasion de rencontrer nos vacanciers à leur arrivée et leur proposer différentes activités ou visites à faire dans notre région, restaurants à découvrir et partager avec eux durant leur séjour ou avant leur départ, un petit café ou un apéritif...très convivial !

Nous avons ainsi des échanges très enrichissants 

Re: La sagesse au travail : entretien avec Chip Conley

dans
Rueil-Malmaison, France
Level 3

C'est bien gentil toutes ces remarques au demeurant justes et conviviales mais quand vous habitez à 800 km du logment que vous louez, comment faites-vous ???

Re: La sagesse au travail : entretien avec Chip Conley

dans
Neuville-aux-Bois, France
Level 1

Je loue ma maison de vacances et ne suis donc pas sur place. Pour autant, en étant à l'écoute de mes invités, et disponible (je garde mon téléphone sur moi quand mon logement est occupé), tout se passe bien. L'important est que nos invités se sentent chez eux et qu'ils apprécient leurs vacances.

Re: La sagesse au travail : entretien avec Chip Conley

dans
Uzès, France
Level 4

Le concept Airbnb,échange ,convivialité, ne peut exister si il n’y a pas d’echange entre l’hote et le voyageur .

Donc il devrait y avoir un site distinct,pour  ceux qui ne sont pas là pour accueillir .

La démarche est complètement différente et seul l’argent rentre en ligne de compte.

il devrait y avoir un site ; location  simple

Nous échangeons avec nos voyageurs et nous offrons un apéritif dînatoire à ceux qui restent une semaine .

les échanges sont très enrichissants et nous voyageons.....en restant chez nous.

 

 

Re: La sagesse au travail : entretien avec Chip Conley

dans
Tunis, Tunisia
Level 2

c'est la 3ème année que nous proposons aux vacanciers notre appartement. cet experience est concluante ca nous permet a échanger des idées, a faire de belles rencontres avec des gens des différents ages différents pays, et surtout des voyageurs francais.

cet article est trés interessant et nous permet à ameliorer notre service vers nos voyageurs,

j'espère que  Air bnb nous proposera unjour  un échange entre hôtes d'e différents pays.  

Re: La sagesse au travail : entretien avec Chip Conley

Level 3

Après 10 ans d'expérience en hotellerie (hébergement) et 20 ans comme chef de produit dans un groupe de tourisme international,  je suis rentrée au "Pays", et grâce à Airbnb je peux développer toute mon expérience et enfin m'exprimer dans l'art d'accueillir.

Une fois les biens mis au goût du jour et décorés avec soin, ce qui fait vraiment la différence c'est d'aimer faire plaisir à nos visiteurs !

Bravo à Airbnb et le développement permanent qui dépasse largement le Tour operating...:-)

Re: La sagesse au travail : entretien avec Chip Conley

Administrator dans
London, United Kingdom
Administrator

Bonjour @Diane503,  @Claudette22@Francine103@Brigitte-Marie0@Isabelle-and-Olivier0@Pascale279@Alain165@Dominique471@Monique206@Mohamed200 et @Myriam222,

 

Merci d'avoir partagé vos expériences !

 

Bonne journée,

Kirstie

Rejoindre la conversation