1.jpg

 

Pour les Superhosts Mary et Buster Reynolds, l'hospitalité et la construction de leur maison font partie de leur vie depuis 40 ans. « C'est un mode de vie », explique Buster. Lui et sa femme Mary construisent leur maison de leurs propres mains depuis 1980, et la partagent avec les voyageurs. « Avec toutes ces nouvelles personnes qui arrivent, vous pouvez voir votre logement sous un angle différent à chaque fois. Nous sommes vraiment fiers de ce que nous avons accompli. »  Le logement, situé dans une ancienne réserve ornithologique à 30 minutes en bus de Johannesburg en Afrique du Sud, possède une maison principale avec trois chambres, ainsi que deux cottages pour les voyageurs. Et le couple l'a finalement achevée « hier soir ! » Mary s'exclame en riant : « Je viens juste de finir de carreler la nouvelle salle de bain. »

 

Mary et Buster nous ont accordé un peu de temps pour nous expliquer comment ils ont commencé à accueillir des voyageurs, comment cela les a aidés à financer leur retraite, et pourquoi il existe peut-être la même maison que la leur à plus de 4 800 kilomètres d'ici au Nigeria.

 

02.jpg

 

La construction d'une maison par ses propres moyens semble être un projet colossal. Aviez-vous déjà travaillé dans le domaine de la construction ? 

 

Mary : En fait, non. Buster est un cinéaste à la retraite, et j'ai travaillé la majeure partie de ma vie dans l'éducation. Nous avions un propriétaire qui construisait des cottages, si mal, que nous pensions : s'il peut le faire...nous pourrons faire mieux. Donc Buster a suivi des cours de maçonnerie, et j'ai acheté un livre de plomberie.

 

C'est ainsi que vous vous êtes formés ?

 

Buster : (rires) Nous n'avions pas d'argent pour acheter une maison à l'époque. C'était le seul moyen d'avoir la maison et le terrain qu'on voulait. Nous avons donc commencé avec 3 000 rands (218 $ US) et nous sommes partis de là. Chaque week-end, chaque centime et chaque minute de libre étaient consacré à la maison.

 

03.jpg

 

 

04.jpg

 

Mary : Buster a bâti la structure et j'ai travaillé à l'intérieur. Les poutres sont fabriquées à partir d'arbres locaux de la famille de l'eucalyptus, et sont composés de beaucoup d'autres bois provenant du parc de Mines Crown, l'une des premières mines d'or de Johannesburg. L'électricité et le toit en chaume sont les seules choses que nous avons fait faire parce que cela nécessitait une véritable expertise. La réalisation du toit en chaume est un métier traditionnel. Nous avons donc embauché des experts locaux pour le chaumage du toit avec de la paille coupée à la main par leurs femmes. Comme Michel-Ange avec la chapelle Sixtine, nous avons passé presque toute une vie sur des échelles. C'est comme vivre dans une œuvre d'art.

 

 

05.jpg

 

Parler de la maison est-il devenu un bon moyen d'échanger avec les voyageurs ?

 

Buster : Oui, certainement. La maison est aménagée en espaces ouverts, ce qui en 1980 n'existait pas encore. Désormais, ces types d'aménagement sont dans l'air du temps ! Les voyageurs entrent par la porte de la cuisine et découvrent immédiatement [la maison et] ce que nous leur avons préparé pour le petit déjeuner : confitures locales faites maison, cornichons et chutney ainsi que granola maison et muffins. Nous proposons toujours différentes variétés de pains, beaucoup de café et de thé Rooibos, ce qui est typique d'Afrique du Sud. On passe au moins une heure à discuter attablés pendant le petit déjeuner.

 

06.jpg

 

 

 

Mary : Nous avons reçu un groupe du Nigeria qui s'attendait à un hôtel 5 étoiles. Quand ils sont entrés, leurs visages se sont décomposés. Mais il n'a pas fallu attendre longtemps avant qu'ils apprécient les lieux. Lorsqu'ils sont partis, l'un d'entre eux nous a demandé une copie des plans de la maison parce qu'il voulait construire la même. Donc, quelque part au Nigeria, il existe peut-être la même maison que la nôtre.

 

C'est le plus beau des compliments ! Comment avez-vous commencé à accueillir des voyageurs ?

 

Mary : Par l'intermédiaire de l'AFS (American Field Service), un programme d'échange international. En 1984, nous avons effectué un incroyable voyage en Amérique et, à notre retour, l'AFS cherchait des familles d'accueil. Nous avons dès lors accueilli sept étudiants venus du monde entier, chacun pendant un an . L'accueil de voyageurs est devenu un mode de vie pour nous. Nous avons également construit deux cottages supplémentaires, à l'origine pour nos parents, puis pour la location. En 2017, notre fille Katy nous a encouragés à rejoindre Airbnb, et nous avons obtenu des réservations presque immédiatement.

07.jpg

 

Qu'appréciez-vous le plus dans l'accueil de voyageurs ?

 

Mary : Ce sont les gens. Nous avons toujours aimé recevoir du monde ici, nous enrichir de différentes cultures et savoir pourquoi les gens viennent en Afrique du Sud. Nous avons reçu un groupe incroyable d'Afro-Américains venus de Chicago qui voulaient découvrir leurs racines. Nous les avons guidés vers des lieux où nous pensions qu'ils apprécieraient l'authenticité africaine. Ils étaient complètement bouleversés et ont ressenti une grande affinité avec la culture.

 

Buster : Il y a aussi eu cet Argentin tellement fasciné par notre système de compostage qu'il voulait revenir pour lancer une entreprise de compost. Ce genre d'histoires nous pousse à continuer.

 

Mary : De plus, Buster a dû prendre une retraite anticipée et comme je suis moi-même en retraite partielle, ce revenu complémentaire nous a énormément aidés. Cela nous permet de continuer à vivre chez nous. Nous avons également deux employés de maison et un jardinier. Si nous n'avions pas ces revenus d'Airbnb, ils perdraient aussi leurs emplois. Nous n'avons pas l'intention de faire du profit ou de mettre la clé sous la porte. Nous voulons simplement garder notre maison et maintenir les emplois de Nelly, Elizabeth et Mishek.

 

Avez-vous des conseils à donner aux hôtes ?

 

Mary : Vous devez faire les choses avec passion sinon cela n'en vaut pas la peine. Nous aimons ça. Et quand les gens apprécient, c'est que vous faites bien les choses.

27 Réponses

Re: Le parcours unique de deux Superhosts retraités qui ont bâti leur propre maison

dans
La Chapelle-Neuve, France
Level 2

Bonjour, je suis francaise, et je trouve votre histoire intéréssante...Mais comment se fait il que vous vous êtes retrouvées en afrique du sud...Cela m'intérésserais de vivre  ainsi car je suis hôte d'accueil en breatagne air be et j'ai déjà ce style de vie..Merci pour votre témoignage

Re: Le parcours unique de deux Superhosts retraités qui ont bâti leur propre maison

dans
Callac, FR
Level 2

il y a plein de gens formidables à découvrir !! moi j'ai croisé la vie de gens dont j'ignorais l'existence et je n'aurai malheureusement pas assez de ma vie ( j'ai 72 ans ) pour les revoir chez eux ! ça va de l'Espagne  à Montréal , du Dannemarck à L'Italie  , en passant par le Bengladec'h .........

 

Re: Le parcours unique de deux Superhosts retraités qui ont bâti leur propre maison

dans
La Chapelle-Neuve, France
Level 2

Oui c'est sûr qu'il y a des gens formidable ...Mais ce qui est très intéréssant c'est le parcours de ces personnes , la motivation d'acheter un bout de terre en afrique du sud et monter une petite activitée ...Car c'est très inspirant et comme je voyage beaucoup finalement cela pourrait baliser une autre vie ailleurs...

 

Re: Le parcours unique de deux Superhosts retraités qui ont bâti leur propre maison

dans
La Chapelle-Neuve, France
Level 2

En plus l'afrique du sud me passionne..J'aimerais monter un programme de sauvegarde autour des éléphants et chimpanzés tout en accueillants du public autour de cette question ...Air be peut -aider à se faire connaitre , je pense...

Re: Le parcours unique de deux Superhosts retraités qui ont bâti leur propre maison

dans
Condom, France
Level 2

j'ai, trouvé cet article plein d'amour et d'humanitée

Re: Le parcours unique de deux Superhosts retraités qui ont bâti leur propre maison

dans
La Baule-Escoublac, France
Level 1

Intéressant 

Re: Le parcours unique de deux Superhosts retraités qui ont bâti leur propre maison

Level 1

Je suis en admiration devant ces personnes, encore une fois l'adage qui consiste a dire que pour réussir il faut travaillé se vérifie, et ils sont maintenant récompensés, il n'y a pas de secret.

 Gendarme richard.

Re: Le parcours unique de deux Superhosts retraités qui ont bâti leur propre maison

dans
Québec, Canada
Level 2

félicitation,  vous avez le résultat de vos efforts  bonne  santé et bonne chance!!

Si  vous passez dans mon coin  beauce québec,   serait le fun de  se  connaître!! 

[données personnelles cachées selon les principes du CC] 

Re: Le parcours unique de deux Superhosts retraités qui ont bâti leur propre maison

dans
Melesse, FR
Level 2

Bravo ! uner retraite bien remplie , sociable et conviviale .. Je vous souhaite pleins de voyageurs , de belles rencontres pour partager votre passion.

Re: Le parcours unique de deux Superhosts retraités qui ont bâti leur propre maison

dans
Tunis, Tunisia
Level 1

Mary et Buster, jolie leçon de patience, d'amour et de générosité. Même à 2, l'union fait la force. Bravooo

Re: Le parcours unique de deux Superhosts retraités qui ont bâti leur propre maison

dans
Saint Pierre, Réunion
Level 1

Bonjour , j'ai lu votre message car je vis près de chez vous à la Réunion et que je réfléchis à ouvrir plus ma maison via airbnb. Je rêve d'aller en afrique du sud, convaincue par votre témoignagne, j'ai été troublé lorque j'ai découvert que vous étiez tout comme moi membre de 'AF. Je suis partie à Rome en 19381 pour un an et ma soeur à été à Haddonfield aux Etats -unis en 1979, mes parents forts modestes ont acceuillis pendant des années des AFs'ers de passage à la maison à Paris et depuis cet esprit ne m'a pas quitté. je compte venor très bientôt vous voir en afrique du Sud . fabienne Faigenbaume

Re: Le parcours unique de deux Superhosts retraités qui ont bâti leur propre maison

dans
Moutiers-les-Mauxfaits, France
Level 1

Bien, Parfait

neamoins personne ne repond à votre question, "pourriez vous envisager une retraite progressive" en France c est  non la legislation n est pas du type  bisounours et les regles concernant entre autre les locations sont precises et strictes et ne permettent pas de se payer du personnel comme nos amis., sauf a creer une entreprise de type classique. Allez une autre question merci

Re: Le parcours unique de deux Superhosts retraités qui ont bâti leur propre maison

dans
Tunis, Tunisia
Level 2

Leçon de vie.40 ans à construire sa maison est une belle expérience.Celle qui est encore mieux c est la partager à des périodes avec des hôtes des 4 coins du monde et de toutes les nationalités..L echange la solidarité et le partage quoi de mieux pour les humains que nous sommes pour la consécration de notre sociabilté .

Rejoindre la conversation